Le Grand Paris et le développement durable

Si le projet du Grand Paris constitue avant tout une opportunité sociale et économique pour l’Île-de-France, ce chantier est également au service du développement durable et de l’environnement en région francilienne.

Le Grand Paris : une solution pour inventer la ville durable

L'un des principaux objectifs du Grand Paris est d'inventer la ville de demain. Une ville moins isolée, plus facilement accessible pour les territoires éloignés, plus solidaire et plus intelligente. C'est en cela que Paris et sa région visent à devenir une ville durable grâce à la concrétisation du projet du Grand Paris.

Au-delà de cette ambition générale, le projet répond aux exigences de la transition écologique. Préservation des espaces dits de "respiration" (terres agricoles, forêts, etc.) et concentration des constructions en zones déjà urbanisées sont d'ailleurs deux moyens mis en place pour respecter les préceptes de la transition écologique. Grâce au futur réseau de transports en commun, les habitants profiteront d'une nouvelle solution de mobilité plus efficace et respectueuse de l'environnement. Une belle opportunité pour optimiser leurs déplacements, réduire la dépendance à la voiture et diminuer les émissions de gaz polluants.

Projet du Grand Paris, au service de l’environnement

En tant que ville durable, le futur Grand Paris se veut également plus respectueux de l'écologie. À la place de l'étalement urbain, le projet prévoit de recycler des zones déjà construites afin de respecter les équilibres de la région. Ainsi, le rapport entre espaces construits et zones naturelles (champs, jardins, forêts, etc.) ne sera pas altéré. La ville de Paris de demain sera également une arme contre le dérèglement climatique. Plus performante énergétiquement, elle limitera ses consommations. Un point positif dont les Franciliens profiteront aussi, dans la mesure où l’utilisation de l’automobile et l’émission de polluants seront réduites.

Au service de l'environnement et des territoires, le projet devrait notamment permettre de : 

  • développer les mobilités douces : améliorant la desserte de toute l'Île-de-France, le Grand Paris Express mettra à l'honneur les formes de mobilités douces ; les transports en commun retrouveront ainsi une place centrale dans les déplacements des Franciliens ;

  • privilégier les bâtiments éco-construits : tous les ouvrages du supermétro et de ses infrastructures complémentaires sont réalisés dans un souci de qualité environnementale ; du choix des matériaux à leur recyclage, en passant par leur installation et leur utilisation, tout est pensé afin de limiter l'impact environnemental du futur Grand Paris ;

  • garantir une continuité écologique : les installations sont pensées en accord avec la nature, et non séparément. Ainsi, la plupart des gares ne feront qu'un avec les végétaux et les arbres, afin d'assurer une continuité écologique.