Les Jeux Olympiques vont doper l'attractivité du Grand Paris

C'est le mercredi 13 septembre que la nouvelle est tombée : Paris sera bien la ville hôte des Jeux olympiques de 2024. Si c'est avant tout une formidable opportunité pour le sport en France, cette attribution va aussi rendre le Grand Paris plus attractif et dynamique. Explications.

Un Grand Paris plus attractif grâce aux Jeux olympiques

Paris 2024, c’est avant tout une aubaine économique. Selon les estimations du CDES, cet événement sportif devrait créer entre 5,3 et 10,7 milliards d'euros de retombées économiques. Et c'est bien évidemment la région francilienne qui en profiterait le plus. Si le secteur de la construction devrait gagner jusqu'à 1,8 milliard d'euros grâce aux Jeux olympiques, le tourisme pourrait progresser de 3,5 milliards d'euros. Grâce au demi-million de visiteurs étrangers attendus, 119 000 à 247 000 emplois devraient être créés, tandis que les entreprises partenaires des JO Paris 2024 pourraient gagner jusqu'à 5,4 milliards d'euros. Outre le volet économique, cet événement d'envergure internationale aura forcément un impact social et environnemental sur la région du Grand Paris. Une empreinte carbone 55% moins importante que les JO de Londres, le village des médias transformé à terme en logements, le village olympique transformé en éco-quartier de 3 500 habitations… sont autant d’exemples des bénéfices dont l’Île-de-France profitera grâce à l’organisation des Jeux olympiques.

Le projet du Grand Paris boosté par l’obtention des JO

L’organisation des Jeux olympiques de 2024, c’est aussi un formidable coup d’accélérateur pour le projet du Grand Paris Express. Prévoyant la création de 4 nouvelles lignes de métro, 200 kilomètres de voies et 68 gares, ce chantier va certainement être accéléré dans les années à venir. Il faut dire que l'obtention des JO repose en partie sur les futures infrastructures de transport de la région. Ainsi, l'aéroport d'Orly pourrait être relié à la capitale d'ici 2023, soit un an avant le calendrier. Alors que certaines lignes en construction connaissent déjà quelques aléas, comme la 14 et la 17, l’attribution des Jeux olympiques devrait changer la donne. La réalisation des lignes 14, 15, 16 et 17, qui donneront accès au village olympique, au centre des médias et au Stade de France notamment, devrait ainsi respecter le planning établi, voire faire mieux afin qu’elles soient prêtes pour le début de la compétition. Dans la mesure où le coût d’organisation est maîtrisé, l’organisation des JO de Paris 2024 semble donc offrir de nombreuses opportunités à la région francilienne.